Actualités

Journée Mondiale des Pauvres 2020 à SFX

La solidarité telle qu’elle est vécue dans notre paroisse
avec les bénévoles de SFX

« Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le royaume préparé pour vous depuis la création du monde.
Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli,…….
Alors les justes lui répondront: “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu…? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli,.. … Quand sommes-nous venus jusqu’à toi?”
Amen, je vous le dis, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.” Matthieu 25

La paroisse, quotidiennement, se mobilise auprès des sans-abris et de ceux qui en ont besoin :

  • Maraudes
  • Hiver Solidaire (accueil hivernal)
  • Bagagerie
  • Colis alimentaires

Jean-Guilhem Xerri, psychanalyste et biologiste médical est venu prêcher notre retraite de carême en 2018. Il nous donne plusieurs clés pour aller à la rencontre des personnes de la rue :

1 – Accompagner la personne dans toutes ses dimensions.
Qu’elle soit SDF, prostituée, mineure en errance, la personne a des besoins matériels, affectifs, mais aussi spirituels. Spirituel au sens d’existentiel : l’accompagnement doit être social (travail, logement, santé…) mais ne doit pas dédaigner les questionnements concernant l’amour, la mort, la réconciliation, la famille, etc. Spirituel, aussi, au sens de religieux : qui se soucie d’annoncer la libération du Christ aux captifs de notre société ? Ils ont eux aussi une âme, elle n’est pas sous condition de ressources.

2 – Se laisser transformer par la rencontre.
 Il nous faut entendre le cri de la rue. Les personnes de la rue sont les symptômes visibles des dysfonctionnements de notre société, de nos politiques, de nos communautés ecclésiales, mais aussi de nos propres esclavages. C’est un appel à changer notre rapport au sexe, à l’argent, au pouvoir, à se laisser bousculer, interroger, convertir.

3 – Ne pas s’exclure avec les exclus.
C’est une tentation fréquente : vouloir se mettre « du côté des exclus ». Et juger (« C’est la faute à …), désigner des boucs émissaires (le gouvernement…), accuser, adopter une idéologie binaire et primaire. Être adulte dans la relation, c’est rester à sa place et l’assumer. C’est aussi s’interroger : qu’est-ce que je peux faire, à cette place, pour oser un pas vers la rencontre ?

4 – Voir les personnes avec le regard d’espérance du Christ.
Il nous faut percevoir la profondeur propre du regard de Jésus sur les pauvres. Seul un tel regard inconditionnel permet d’écouter sans aucune attente, de rejoindre l’autre sans projeter sur lui un plan de réinsertion limitée à des seuls critères sociaux. 

Prière pour cette journée mondiale des pauvres

Pour tous ceux que la paroisse et les bénévoles côtoient dans notre quartier : Alexander, Angèle, Aurélia, Basile, Boubakar, Cédric, Elie,  Franck, Gaby et Maria, Fred, John, Loïc, M’Bé, Philippe, Sami, Thierry, Yohann, Yves, et Zegnov,

Pour tous les anciens d’Hiver Solidaire avec lesquels nous avons, depuis 2010,  partagé de bons moments : Alain, Agostino, Bassem, Bruno, Christian, Christophe, Cyril, Daniel, Didier, Dimitri,  Eric, Florin, Franck, Frédéric, Henrik , Irek, Jean-Claude, Jean-Marc, Jean-Yves, Jean-Richard, Julio, Justin, Krys, Lamine, Léonard, Michel, Mikael, Mohamed,  Paul, Saer, Salah, Viet, Vincent et William

Pour tous les usagers de la bagagerie : Alexandre, Amadou, Balla, Bede-Patrice, François, Ernest,  Léonard, Mohamed, Ouahib, Marie,  Mario, Nourredine,  Frank, Pierre, Sofiane, Yasmina et Vincent

En témoignage de l’engagement missionnaire de la paroisse, que les liens tissés avec chacun d’entre eux, que les mains tendues et l’attention qu’on leur porte dans leurs souffrances les aident à découvrir la chaleur de la fraternité et la force de ton Amour.

SEIGNEUR NOUS TE PRIONS


Vous aussi, vous souhaitez aider ?

Vous souhaitez vous aussi agir pour nos amis de la rue et pour les personnes dans le besoin, via les actions de solidarité de la paroisse ?

Nous vous proposons différents moyens, selon vos disponibilités, votre sensibilité ou vos capacités :

  • Colis alimentaires : SFX distribue chaque jeudi des colis alimentaires à une cinquantaine de personnes/familles inscrites.Vous pouvez chaque jour venir déposer à l’église, auprès du sacristain, soit des produits alimentaires de longue conservation, soit des produits pour bébé, soit des produits d’hygiènes pour hommes et femmes.
  • Maraudes / Bagagerie : vous pouvez venir renforcer les équipes actuelles, dans un engagement à votre rythme et dans la durée, pour les maraudes du soir auprès des sans domicile, ou pour l’accueil les matins et soirs à la bagagerie.
  • Hiver Solidaire (accueil hivernal) : chaque soir d’Hiver Solidaire, la paroisse a besoin d’une personne pour préparer le dîner aux accueillis et le partager avec eux et l’homme de nuit. De même, chaque soir un paroissien dort à la maison SFX avec nos amis accueillis. Vous pouvez devenir ce “cuisinier ami” ou ce “veilleur de nuit”.
  • Mettre à disposition une chambre de services : chaque année l’Association Sainte Geneviève de SFX accompagne des personnes pour sortir de la rue en leur fournissant notamment un logement. Si vous avez une chambre de services, l’Association Sainte Geneviève pourra vous expliquer concrètement les modalités qu’elle met en place.
  • Faire un don pour soutenir les actions caritatives de la paroisse:
    • en envoyant un chèque libellé à l’ordre de “Entraide Sourire SFX” au 39 boulevard des Invalides 75007 Paris, et donnant lieu à l’émission d’un reçu fiscal.
Cliquez ici pour contacter les équipes du Sourire par email

 

Laisser votre commentaire

Renseignez votre nom
Merci de mettre un commentaire.

Prochains évènements
Dernières nouvelles